Quelques conseils pour utiliser votre Nikon par grands froids

| | TrackBacks (0)
Quelques conseils pour utiliser votre Nikon par grands froids (expériences personnelles)

La période de neige et surtout de froid intense qui vient de traverser l'Europe mais aussi le Canada n'a pas été une bonne chose pour certains d'entre nous qui avons été amenés à faire des prises de vues en extérieur, malgré le gel, malgré le sel répandu sur les rues et les routes.
Non seulement des vêtements appropriés ont été nécessaires pour pouvoir sortir avec un minimum de confort mais bien souvent des bottes ont aussi été rendues indispensables.

Là, c'est du photographe dont on parle, mais qu'en est-il de son matériel photo ?

Les ennemis principaux du matériel photo en conditions hivernales relativement sévères sont limités heureusement, mais ils occasionnent cependant beaucoup de désagréments !

Les effets du froid:

- Boîtiers:

En général les boîtiers photo souffrent assez modérément des effets du froid intense.
Ce qui par contre peut les affecter si l'on ne prend pas trop garde, c'est la condensation qui se produit lorsque -venant de l'extérieur où il fait très froid- on pénètre dans une habitation où il fait en principe beaucoup plus chaud !

En effet, le fait de passer du froid au chaud va provoquer très rapidement une condensation tenace sur les écrans LCD ainsi que sur le verre de visée de l'appareil.
Dans ces circonstances on évitera bien évidemment de retirer l'objectif afin que la condensation ne s'étende pas à l'intérieur du boîtier, principalement sur le miroir et sur le capteur !

Un conseil simple, peu coûteux et efficace consiste -juste avant d'entrer dans un lieu chauffé- à isoler l'appareil photo (avec son objectif resté monté) dans un sac plastique que l'on peut refermer par un "zip" et qui est donc hermétique.

Le "choc thermique" n'apparaît alors pas sur les parois de l'appareil photo ni sur l'objectif mais faiblement sur la surface du sachet en plastique qui est une matière mauvaise conductrice de température.

Deux bonnes heures plus tard, l'appareil a pris la température du local et il peut être retiré du sac en plastique sans danger.

Le viseur du boîtier fait toutefois l'objet d'une remarque particulière:

Si le viseur suit le même principe que le boîtier lorsque l'on passe du chaud au froid, certaines circonstances posent toutefois problème même en restant à l'extérieur.

En effet la lentille de visée peut se couvrir de buée/condensation si on utilise un oeilleton oculaire ! La chaleur de l'oeil -s'il reste un peu plus de quelques secondes en visée- dégagera de l'humidité chaude qui se fixera aussitôt sur la lentille de visée.
Ne pas utiliser d'oeilleton oculaire (surtout sphérique ou de type "goutte") diminue le phénomène et l'empêche même quelquefois.

Une autre solution existe également (si votre type de boîtier le permet), c'est de remplacer la lentille de visée (généralement en verre) par une lentille identique mais en plastique (matière peu conductrice -> peu ou pas de condensation).

- Objectifs:

Comme pour les boîtiers, les objectifs vont aussi présenter ce phénomène de condensation dans les mêmes conditions.

Si un filtre est monté au-devant de la lentille frontale, c'est le filtre qui recevra la condensation, mais pour la lentille arrière de l'objectif rien n'est prévu, il faut donc rester vigilant !
La solution du sac en plastique avec fermeture hermétique reste donc ici aussi la plus sûre pour les objectifs non-montés sur le boîtier.

- Batteries/accus:

Cette dernière composante de notre matériel photo est probablement la plus sensible de toutes !

Les batteries et accus que nous utilisons couramment dans nos appareils donnent entière satisfaction lorsque nous les utilisons entre plus ou mois 10 et 35 degrés C°, c'est-à-dire en périodes printannière, estivale et automnale mais elles nous laissent généralement sur le bord du chemin dès qu'un froid sévère vient à se produire.

Les solutions pour leur rendre un peu de leur "punch" ne sont guère nombreuses mais relativement efficaces, ce sont:
* bien recharger avant le départ les batteries que vous comptez emporter et prenez-en d'office au moins une de plus que d'habitude.
* les garder sur vous, bien au chaud, le plus près possible du corps, par exemple dans une poche de pantalon, de veste, etc...

- Conclusions:

Votre matériel photo a nécessité une sérieuse somme d'argent pour pouvoir l'acquérir.
Maintenir en bon état ce matériel est un souci de chacun d'entre nous.

Quelque réflexes simples peuvent vous y aider comme ce qui est décrit ci-dessus, mais l'usage d'un sac approprié peut aussi contribuer en partie à cette protection, du froid bien sûr mais aussi ...du chaud !

Pol F. Gillard
pour Nikonians.org
pfgbel47

0 Retours

Ci-dessous l'énumération des liens vers des blogs faisant référence à cette entrée : Quelques conseils pour utiliser votre Nikon par grands froids.

Retours URL pour cette entrée : http://blog.nikonians.org/c/mt-tb.cgi/1373